On peut qualifier le mois d’avril comme un mois quasiment parfait surtout sur le CAC 40 qui surperforme nettement ses petits frères. Il faut remonter à octobre 2017 pour voir une telle surperformance en termes de différentiels de points et à octobre 2015 en termes de performance absolue. Le marché aura été « drivé » par les bons résultats des entreprises tant de ce côté de l’Atlantique que chez l’Oncle Sam. Ainsi, en moyenne plus de 80% des sociétés ont fait mieux qu’attendu. Ajoutez à cela un semblant de décrispation au niveau géopolitique assaisonné de 2 mois de « gueule de bois » du fait des craintes de retour de l’inflation et donc de hausse des taux longs et vous obtenez tous les ingrédients pour retrouver le sourire.

 

Retrouvez la suite de l’article sur sicavonline.fr