Veuillez porter attention au Disclaimer situé en bas de page

L’ensemble de notre recherche est disponible gratuitement sur la plateforme research pool via le lien suivant: GreenSome/ResearchPool

 

EURONEXT GROWTH -ALTVO

Opinion : ACHAT
Objectif de cours : 41,2€ vs 41,9 €
Potentiel : +68%

CA T3 + Contact
  • Meilleur trimestre en volume et plus forte croissance depuis le T2 2016
  • CA T3 +15,3% (+19,4% tcc) / CA 9 mois +0,5% (+4,7% tcc)
  • Projets T3 6,2 M€ +51,2% (+59,7% tcc) / Réseaux T3 14,8 M€ +7,2% (+10,3% tcc)
  • Confirmation des objectifs 2018 et 2020

Ce qui avait été pointé du doigt au 1er semestre comme étant les éléments « responsables » du recul de l’activité (Etats-Unis pour l’activité Réseaux pénalisés par la réorganisation des équipes / l’Inde, le Moyen Orient et l’Amérique Latine pour les Projets du fait de suspensions ou de décalages) devient le facteur du dynamisme affiché au T3 sachant que l’effet devise rogne encore la croissance de 4 points.
En effet, les Réseaux, qui étaient stables au S1, font mieux que rebondir avec une progression de 7,2% et même +10,3% à taux de change constant soit la hausse la plus forte depuis le T2 2016. Les effets de la réorganisation amorcée il y a plus d’un an de l’équipe américaine commencent à se matérialiser.
 
Les Projets repartent également fortement avec un CA de 6,2 M€ ce qui représente une hausse de +51,2% et +59,7% à taux de change constant. Nous sommes sur des niveaux de progression jamais vus depuis le contrat tanzanien de 2015. Cela en fait le second meilleur trimestre en volume depuis le T2 2015 mais à la différence d’il y a plus de 3 ans, le volume n’est pas principalement lié à un contrat. Le groupe bénéficie, par exemple, du projet gouvernemental indien annoncé en juillet et intégralement livré mais aussi de projets en Amérique du Nord liés au marché bancaire.
 
Le dynamisme de l’Asie-Pacifique (+36,4% / +48% tcc) et des Amériques (+25% / +30% tcc) traduit bien ce que nous venons d’évoquer alors que la zone EMEA est quasi stable (+1%) s’appuyant essentiellement sur le déploiement de la solution Edikio sur le marché de la GMS.
 
Ce T3 permet de rattraper le S1 qui a été difficile notamment pour les Projets. Evolis affiche désormais une activité quasi stable sur 9 mois (+0,5%) mais en progression de +4,7% à taux de change constant. La direction a ainsi confirmé son objectif d’une progression annuelle de 3% ce qui suppose un T4 en hausse de +10,5%. La moindre croissance par rapport au T3 proviendra certainement des Projets, le projet Indien ayant été intégralement livré. A cela, il faut ajouter un effet de base défavorable étant donné qu’au T4 2017 les Projets ont affiché un volume d’affaire de 6,1 M€, soit 100 K€ de moins qu’au cours du T3 2018.
La direction en a profité pour réitérer son objectif de marge opérationnelle « légèrement supérieure à la mop à fin juin hors provision exceptionnelle, soit 12,1% ». L’effet volume attendu, sachant que le gros des investissements notamment humains est derrière nous, justifie aisément cet objectif. Pour notre part, nous sommes plus optimistes et visons 14% au S2.
 
Que retenir de ce T3 ?
1/ Qu’Evolis sait aller chercher la croissance là où elle est mais de par la physionomie du marché qu’elle adresse, cette croissance est moins prédictible à court terme que par le passé ;
2/ Que les effets de levier majeurs en volume proviennent des Projets et que les Réseaux sont un support long terme de la dynamique du groupe ;
3/ Que lorsque les équipes sont bien organisées elles ont une capacité à délivrer importante à l’image de l’activité Réseaux, boostée par la reprise en mains des zones Amériques et Indienne.
 
Par cette publication, Evolis devrait rassurer les marchés après avoir été très sévèrement sanctionné. Le titre depuis le Sales warning de juillet et celui de septembre a perdu 38%. Il est revenu sur les niveaux de 2014, exercice au cours duquel le groupe a réalisé un CA de 60 M€ pour une Moc de 15,9% (9,6 M€). Selon nous la sanction est très exagérée même si en partie justifiée par de multiples déceptions en rapport aux objectifs fixés.
Le marché doit certainement désormais se focaliser sur l’objectif des 100 M€ en 2020. Même s’il semble audacieux et qu’il dépend en grande partie des Projets, qui ont montré leur volatilité, il ne nous semble pas déraisonnable. En effet, cela induit une progression de l’activité de 10% par an ce qui correspond peu ou prou à la croissance annuelle moyenne sur les 5 et 10 dernières années, croissance qui a été principalement tirée justement par les Projets (+15,8% en moyenne sur 10 ans vs +6,7% pour les Réseaux). Dès lors, cet objectif est tout à fait crédible à nos yeux et nous continuons d’y adhérer.
 
L’évolution des comparables induit un léger ajustement à la baisse de notre objectif à 41,2 € vs 41,9 €. Avec un potentiel de hausse proche des 70%, nous restons à l’Achat.

GreenSome Consulting et GreenSome Finance attirent votre attention sur le fait que les informations présentées dans les pages suivantes restent partielles. Elles ne peuvent être considérées comme ayant une valeur contractuelle. Les publications présentées ont été rédigées par GreenSome Consulting ou GreenSome Finance et sont délivrées à titre informatif. Elles ne constituent en aucun cas des ordres d’achat ou de vente des valeurs mobilières qui y sont mentionnées. Elles sont destinées aux investisseurs professionnels et ne constitue en aucun cas une décision d’investissement. De ce fait, ni GreenSome Consulting, ni GreenSome Finance ni ses dirigeants, ni ses employés ne peuvent être tenus responsables d’une quelconque décision d’investissement. Les informations, estimations et commentaires exprimés dans ces études proviennent de sources jugées dignes de foi. Toutefois, GreenSome Consulting et GreenSome Finance n’en garantissent ni l’exactitude, ni l’exhaustivité, ni la fiabilité. Ainsi, sa responsabilité, ni celle de ses dirigeants, ni de ses employés, ne pourrait être engagée d’aucune manière à ce titre. Les opinions, appréciations, estimations et prévisions contenues dans ces publications reflètent le jugement de GreenSome Consulting ou GreenSome Finance aux dates mentionnées en première page des documents, et peuvent ultérieurement faire l’objet de modifications ou d’abandons sans préavis, ni notification. Ces publications ne peuvent être diffusées auprès de personnes soumises à certaines restrictions. Ainsi, en particulier, au Royaume-Uni, seules les personnes considérées comme ‘personnes autorisées ou exemptées’ selon le ‘Financial Services Act 1986’ du Royaume-Uni, ou tout règlement passé en vertu de celui-ci ou les personnes telles que décrites dans la section 11 (3) du ‘Financial Services Act 1986 (Investment Advertisement) (Exemption) order 1997’ peuvent avoir accès aux publications présentées. Celles-ci ne sauraient être distribuées ou communiquées, directement ou indirectement, à tout autre type de personne. Toute personne qui viendrait à être en possession de ces publications doit s’informer et respecter de telles restrictions. De même, ces publications ne peuvent être diffusées aux Etats-Unis ni à ses ressortissants. Les valeurs mobilières faisant l’objet de ces publications n’ont pas été enregistrées auprès de la Securities and Exchange Commission et envoyer ces études à un résident des États-Unis est interdit. Il est possible que GreenSome Consulting ait conclu avec l’émetteur sur lequel porte l’analyse financière un contrat en vue de rédiger et diffuser une (ou plusieurs) publication(s), laquelle (lesquelles) a (ont) été relue(s) par celui-ci. Toutefois, le cas échéant, ces publications ont été réalisées par GreenSome Consulting et GreenSome Finance de façon indépendante, conformément à la déontologie et aux règles de la profession. Ces publications restent la propriété de GreenSome Consulting et GreenSome Finance et ne peuvent être reproduites ou diffusées sans autorisation préalable.